« Les conflits du travail restent prépondérants »

Sociologue spécialiste du militantisme et des mouvements sociaux, Irène Pereira analyse les caractéristiques de la mobilisation actuelle, au regard des grandes grèves du passé.

Irène Pereira est à la fois spécialiste de philosophie politique et sociologue des mobilisations. C’est avec son engagement à SUD-Éducation, doublé de fortes convictions libertaires, qu’elle se met à travailler sur le militantisme, en particulier le syndicalisme enseignant. Forte de cette conjugaison des points de vue, entre action militante et analyse sociologique des formes de mobilisations, Irène Pereira décrypte ici les similitudes et les différences du mouvement actuel contre la loi travail avec les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.