À Bure, les « ziradieux » défient le lobby nucléaire

Dans la Meuse, le site prévu pour l’enfouissement de déchets radioactifs connaît un fort regain de mobilisation, alors que les occupants d’un bois stratégique viennent d’être expulsés.

Des pneus et des barricades en flammes, la charge de plusieurs dizaines de gardes mobiles, du gaz lacrymogène… Cabanes, préau, cuisine de campagne, postes de vigie et potagers ont été rasés au bulldozer. Jeudi 7 juillet, à 6 heures du matin, une quarantaine de militants antinucléaires ont été chassés sans ménagement du bois Lejuc, à Mandres-en-Barrois (Meuse), où ils campaient depuis dix-huit jours. Flash-back : dimanche 19 juin, une troupe hétéroclite de quelque deux cents militants, -paysans et riverains…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents