Au Maghreb, places de la résistance

D’abord lieux de domination coloniale, les places publiques sont devenues des symboles des régimes autoritaires, avant le retour du peuple en 2011.

Pauline Graulle  • 20 juillet 2016 abonné·es
Au Maghreb, places de la résistance
© Photo : Asmaa Gamal / NurPhoto.

Un espace immense sans un millimètre de libre. En ce 25 janvier 2011, le monde découvre la place Tahrir vue d’en haut. Le régime vient d’interdire une manifestation. Erreur : grâce aux réseaux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)