Jaurès would hurler de rage

C’est de longue date que les « socialistes » ont pris le pli de faire parler les morts.

L’indécence peut, certaines fois, mettre un peu de temps à s’imposer pour ce qu’elle est. Mais d’autres fois, non. Ce 7 juillet, par exemple, François Hollande (qui semble être né, comme beaucoup de « socialistes », longtemps avant la honte) a très tranquillement glissé ces quelques mots dans son hommage posthume à un ancien Premier ministre : « Pour Michel Rocard, le dialogue était la meilleure manière de réformer. Mais, pour lever les blocages, il n’a jamais fait preuve d’hésitation. À vingt-huit…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents