La débandade des pro-Brexit

Deux semaines à peine après leur victoire, les partisans du « leave » se retrouvent déjà amputés de deux de leurs leaders.

Politis  • 6 juillet 2016
Partager :
La débandade des pro-Brexit
© Illustration : Taka Wu/CITIZENSIDE/AFP

Deux semaines à peine après la victoire du « leave » au référendum sur le Brexit, les partisans de la sortie se retrouvent déjà amputés de deux de leurs leaders : Boris Johnson, ancien maire de Londres, et Nigel Farage, président de l’Ukip (The United Kingdom Independence Party), parti europhobe et anti-immigration. À quelques jours d’intervalle, ils ont tous les deux annoncé vouloir renoncer à la responsabilité d’accompagner la Grande-Bretagne vers la sortie de l’Union européenne. Alors que David Cameron annonce sa démission, dès le 24 juin, pour permettre à son pays de se trouver « un nouveau leader pour prendre cette direction », Boris Johnson, pressenti un temps pour lui succéder, a renoncé le 30 juin. « Après avoir consulté mes collègues, et considérant les circonstances au Parlement, j’en ai conclu que cette personne ne pouvait pas être moi », avait-il sommairement expliqué. Et voilà que lundi Nigel Farage a suivi la même voie en annonçant sa volonté de démissionner de la tête du parti qu’il a cofondé en 1993, considérant avoir atteint son objectif : « Pendant la campagne du référendum, j’ai déclaré que je voulais récupérer mon pays. Maintenant, je dis que je veux récupérer ma vie. » Des propos qui confirment que ces artisans du pro-Brexit n’ont prévu aucune stratégie en cas de victoire. Dans l’incapacité d’assumer, Boris Johnson comme Nigel Farage abandonnent un navire en ­perdition.

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban