L’île de la déréliction

Avec Tristesses, Anne-Cécile Vandalem livre une fable à la beauté spectrale.

Anaïs Heluin  • 20 juillet 2016 abonné·es
L’île de la déréliction
Tristesses, d’Anne-Cécile Vandalem, les 7 et 8 octobre à Vélizy (78), les 8 et 9 novembre au Havre (76), les 15 et 17 mars 2017 à Grenoble (38), les 21 et 22 mars à Annecy (74).
© BORIS HORVAT / AFP.

Une chapelle grise à la croix de guingois et trois maisons collées les unes aux autres, grandes comme des cabanes à outils. Et baignées d’une lumière douteuse. « Tristesse » n’est

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes