Rions (encore) un peu avec Alain Finkielkraut

Des Pakistanais, bordel ! À Peterborough ! Et on les laisse égorger nos pintes de Guiness ?

Alain Finkielkraut, publiciste à réaction, n’est pas complètement mécontent du Brexit. « Les eurocrates ne l’ont pas volé », explique-t-il dans Le Point, où l’on tient que son avis présente un réel intérêt. En effet, et toujours selon lui : ils – les eurocrates, donc – font rien qu’à « déseuropéaniser » l’Europe en criant qu’ils ne veulent « plus jamais la guerre » et « plus jamais le racisme hitlérien ni colonial », au lieu de se consacrer à la défense d’une « grande civilisation » de souche. Pour le dire…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents