Un préfet dans le besoin

Alain Gardère, préfet proche de la droite, bénéficie d’un logement HLM à Puteaux.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Déjà mis en examen pour corruption passive, Alain Gardère, préfet proche de la droite, bénéficie d’un logement HLM à Puteaux. Problème : les revenus de ce multipropriétaire dépassent largement le plafond de ressources admises pour un tel logement. Celui-ci lui a été attribué par l’Office public de l’habitat (OPH) de la ville, présidé par la maire Les Républicains, Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Entre amis…


Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents