Dossier : Forum social mondial 2016 : Entre questions et innovations

FSM : Pour une justice écologique, enfin !

Barrages, oléoducs, industries pétrolières ou chimiques… Au Sud comme au Nord, les populations pauvres et les peuples autochtones, pollués et méprisés, dénoncent une nouvelle forme de colonisation.

« Bring back our girls ! », lance Isaac Asume Osuoka. « Rendez-nous nos filles ! » : le slogan a fait connaître au monde entier l’enlèvement de 276 lycéennes en 2014 par les terroristes de Boko Haram. « Mais, au cours des dernières années, ce sont des milliers de jeunes filles qui ont été capturées à la frontière nord-est du Nigeria et du Cameroun, dans la région du lac Tchad. C’est l’une des conséquences d’un désastre climatique », affirme le co-coordinateur du Gulf of Guinea Citizens Network, qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La peste Zemmour

Politique accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.