Photojournalisme : un objectif de vérité

Outre les expositions attendues sur des sujets d’actualité, le festival Visa pour l’image, à Perpignan, présente des reportages originaux.

La guerre en Syrie, l’État islamique et le drame des migrants ont marqué l’année 2015 et le premier semestre 2016. Cette 28e édition de Visa pour l’image ne pouvait échapper à cette actualité. Tel est le cas avec les travaux de Yannis Behrakis, qui a suivi pendant plus de vingt-cinq ans les réfugiés et les déplacements de populations dans les Balkans et en Afrique, avant de voir arriver les migrants dans son pays natal. Cette fois, le drame se vit à sa porte, sur les côtes grecques, dont il témoigne avec…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents