Areva : Actions détonantes

La direction est soupçonnée d’avoir embelli les comptes publiés en 2013 et incité les salariés à investir.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire visant Areva à la suite d’une plainte déposée par le syndicat CFE-CGC pour « délit de fausse information » et « tromperie ». La direction est soupçonnée d’avoir embelli les comptes publiés en 2013 et incité les salariés à investir dans le fonds commun de placement lancé au même moment. Une affaire alléchante les premiers mois de l’opération : plus de 14 000 personnes ont investi 29 millions d’euros. Peu après, les difficultés financières du groupe filtrent et l’action ne cesse de dégringoler. Près de trois cents salariés ou retraités auraient déposé plainte, selon leur avocat.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.