Dub inc : « Notre indépendance est primordiale »

Le groupe phare de la scène reggae française présente son sixième album, « So What », comme un remède à la résignation. Rencontre avec Aurélien, alias « Komlan », chanteur.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


C’est le retour d’un groupe majeur de la scène indépendante française. Après cinq albums et dix-sept ans de carrière, le groupe stéphanois présente « So What », écrit en 2015 sur fond d’attentats et de montée du Front national.

Boudé par les grandes radios, méfiant envers les majors, Dub inc a rencontré le succès grâce à la scène, avec une musique éclectique et des textes engagés. Le groupe est aujourd’hui attaché à son indépendance, qui lui permet de travailler à son rythme, d’organiser ses tournées et ses ventes « en totale liberté ».

Interview en intégralité :


Haut de page

Voir aussi

Articles récents