Hinkley Point, l’acharnement d’EDF

Approuvé par Londres, le projet de construction des deux réacteurs anglais est un pari industriel et financier à haut risque.

Patrick Piro  • 21 septembre 2016 abonné·es
Hinkley Point, l’acharnement d’EDF
© Matt Cardy / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images/AFP

Theresa May, la Première ministre britannique, a finalement confirmé, la semaine dernière, la construction des deux réacteurs nucléaires EPR d’Hinkley Point (Sommerset). Après l’approbation de l’investissement par EDF

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 2 minutes