Les bonnes intentions d’Hillary Clinton

La croissance stable entame sa septième année consécutive.

Dans le contexte de recul général des partis traditionnels de gauche en Europe, le programme économique (et du même coup social) d’Hillary Clinton ne peut que frapper par sa tonalité « sociale-démocrate ». Tout y passe : justice, égalité, imposition des riches, infrastructures et services publics, coup de pouce au salaire minimum, énergies renouvelables, etc. Certes, les voies supposées conduire à la présidence – à l’exception notable des programmes des extrêmes droites, comme celui de Donald Trump – sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Corps volants et coudes serrés

Culture accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents