Réfugiés : L’Italie en première ligne

La péninsule est la principale porte d’entrée en Europe pour les réfugiés. Et se retrouve bien seule à gérer cet afflux massif.

Olivier Doubre  • 28 septembre 2016 abonné·es
Réfugiés : L’Italie en première ligne
© GIOVANNI ISOLINO/AFP

Au cours des deux dernières années, l’Italie a accueilli environ 300 000 migrants sur son territoire. La plupart sont passés par la petite île de Lampedusa, territoire d’à peine 20 km2, le plus au sud de l’Europe. Pour ceux qui n’ont pas fait partie des 21 000

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 3 minutes