Sanctionner les crimes écologiques

La CPI poursuivra les crimes liés à l’exploitation illicite de la nature.

Jean Gadrey  • 28 septembre 2016 abonné·es
Sanctionner les crimes écologiques
© Photo : RAPHAEL ALVES / AFP

C'est l’une des bonnes nouvelles de la rentrée : la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé le 15 septembre dernier qu’elle poursuivrait pour crimes contre l’humanité les crimes liés à « l’exploitation illicite des ressources naturelles, à l’appropriation illicite de terres et à la destruction de l’environnement ». C’est une énorme victoire pour les associations et les ONG telles que Global Witness ou End Ecocide on Earth, mais surtout pour les droits humains et les droits de la nature.

Une victoire, entre autres, pour les communautés qui sont menacées d’expulsion dans le monde

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)

Chaque semaine, nous donnons la parole à des économistes hétérodoxes dont nous partageons les constats… et les combats. Parce que, croyez-le ou non, d’autres politiques économiques sont possibles.

Temps de lecture : 3 minutes