Sanctionner les crimes écologiques

La CPI poursuivra les crimes liés à l’exploitation illicite de la nature.

C’est l’une des bonnes nouvelles de la rentrée : la Cour pénale internationale (CPI) a annoncé le 15 septembre dernier qu’elle poursuivrait pour crimes contre l’humanité les crimes liés à « l’exploitation illicite des ressources naturelles, à l’appropriation illicite de terres et à la destruction de l’environnement ». C’est une énorme victoire pour les associations et les ONG telles que Global Witness ou End Ecocide on Earth, mais surtout pour les droits humains et les droits de la nature. Une victoire,…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents