Exaspérés par l'inaction de leurs élus, des citoyens ouvrent un centre d'accueil pour les réfugiés

Face à l'inertie des pouvoirs publics, des habitants de la vallée de la Roya ont décidé de prendre les devants et d’ouvrir un centre d’accueil aux migrants qui franchissent la frontière franco-italienne.

Cette nuit, une cinquantaine de réfugiés ont pu passer la nuit à l’abri. Révoltés devant l’inaction du gouvernement et des autorités locales, qui refusent d’accueillir les migrants, y compris les mineurs, les habitants de la vallée de la Roya ont entrepris de répondre, eux-mêmes, à l’urgence de la situation en créant un centre d’accueil pour les réfugiés en transit. « Nous ne prétendons pas qu’il s’agit d’une situation idéale, confie Cédric Herrou, agriculteur et membre de l’association Roya citoyenne.…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents