Georges Balandier : L’Afrique au pouvoir

Spécialiste du continent noir, Georges Balandier laisse un héritage foisonnant d’idées novatrices.

Denis Constant-Martin  • 12 octobre 2016 abonné·es
Georges Balandier : L’Afrique au pouvoir
© ERIC FEFERBERG/AFP

La pensée de Georges Balandier, disparu le 5 octobre à l’âge de 95 ans, s’est constituée sous l’effet de deux forces complémentaires : la fréquentation de Michel Leiris et l’expérience de la Résistance. Le premier lui montra que l’ethnologie nécessitait à la fois l’ouverture à l’Autre et l’imagination poétique ; la seconde,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes