Les citoyens se font justice face à Monsanto

Les pratiques de la multinationale ont été exposées en deux jours de témoignages lors d’un édifiant tribunal populaire à La Haye.

Son avocat l’avait mis en garde avant qu’il ne décide de partir au combat : « Ça sera long, coûteux et violent. » Il aura fallu neuf ans de procédure et 40 000 euros de frais pour que Paul François entende confirmer en appel, le 10 septembre 2015, la responsabilité de Monsanto dans son accident, une grave intoxication due à l’inhalation accidentelle de vapeurs de Lasso, un des herbicides de la multinationale. Cette condamnation est une première en France, mais l’agriculteur reste amer. « Pour la violence,…

Il reste 94% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents