Merci, Guy Sorman

Le mec écrit des choses qui se font désormais si rares que leur lecture fait en effet une courte liesse.

Sébastien Fontenelle  • 5 octobre 2016 abonné·es
Merci, Guy Sorman
© Guy Sorman, essayiste (photo prise en 2006).Photo : DAMIEN MEYER / AFP.

On vit des fois des moments un peu étonnants. Là, par exemple, j’ai sous les yeux une tribune de l’essayiste ultralibéral Guy Sorman, parue dans Le Monde d’avant-hier. Et tu sais quoi ? Je la trouve vachement bien.

Te récrie pas : le mec écrit là, très directement, très simplement, des choses qui étaient naguère de l’ordre de l’évidence, mais qui se font désormais si rares que leur lecture fait en effet une courte liesse – quand bien même elles sont énoncées par quelqu’un dont nous savons par

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes