Nouvelle tragédie à Haïti

Lors de la COP 21, les États avaient refusé de renforcer le mécanisme d'aide aux pays les plus vulnérables.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Une semaine après le passage de l’ouragan Matthew, le plus violent à frapper les Caraïbes depuis dix ans, le nombre de victimes est encore incertain. L’agence Reuters l’estime à plus de 1 000 personnes mais une grande partie de l’île reste inaccessible. Les survivants, les humanitaires et les élus craignent désormais l’épidémie de choléra. Lors de la COP 21, les États avaient refusé de renforcer le mécanisme de pertes et dommages, destiné à aider les pays les plus vulnérables face au changement climatique, comme Haïti, qui se relevait à peine du séisme de 2010…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents