Dossier : Peut-on renouveler l'interview politique ?

Peut-on renouveler l’interview politique ?

Le plus souvent, on voit des politiciens devenus des professionnels des médias, et des journalistes peu portés par la contradiction. Pourtant, les pistes ne manquent pas.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


On en ressort souvent agacé, sinon déçu. Et pour peu qu’une animatrice de télé-réalité vienne traquer la confession intime, on reste consterné. À l’heure des primaires de la droite et du centre, et d’une campagne électorale qui s’annonce longue, on peut s’interroger sur l’exercice de l’interview politique.

Le plus souvent, qu’y voit-on ? Des politiciens devenus des professionnels des médias, et des journalistes – toujours les mêmes – peu portés par la contradiction et parfois soupçonnés de connivence. Pas tous, et heureusement ! Certes, l’exercice est délicat. Faut-il alors revoir l’interview politique ? Sans doute. Dans sa forme et dans ses choix. Les pistes ne manquent pas pour répondre aux attentes de citoyens plus exigeants sur le débat politique.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents