Pierre Larrouturou réintègre Nouvelle donne après un vote des adhérents

Deux mois après son éviction par le bureau national du parti, le cofondateur de Nouvelle donne redevient simple adhérent. Il souhaite se présenter à la primaire organisée par le PS.

Erwan Manac'h  • 24 octobre 2016 abonné·es
Pierre Larrouturou réintègre Nouvelle donne après un vote des adhérents
© Photo : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP.

Le feuilleton continue à Nouvelle donne. Après l’éviction surprise du président et cofondateur du parti, le 27 août, un vote des adhérents réintègre Pierre Larrouturou. 71 % des 900 votants se sont prononcés, du 17 au 23 octobre, en faveur de la réintégration de leur chef de file. Il redevient simple adhérent, mais ne récupère pas la fonction de coprésident qu’il occupait au moment de son limogeage.

Ce vote a eu lieu à la suite d’une plainte portée notamment par Anne Hessel, fille de l’écrivain Stéphane Hessel. Le 12 octobre, le juge des référés ordonnait au parti de consulter les adhérents sur la réintégration de Pierre Larrouturou. Selon l’intéressé, « c’est un vote extrêmement clair des adhérents qui veulent qu’on arrête de perdre notre temps et qu’on entre dans le débat pour la présidentielle ». 

Les réactions sont, sans surprise, moins enthousiastes du côté du bureau national : « Ce résultat est une vraie déception, a réagi lundi Jean-Baptiste Coutelis, cofondateur du parti. Nous avions bâti le parti sur le principe de toujours dire la vérité et nous espérions avoir réussi à convaincre du bien-fondé de l’expulsion de Pierre Larrouturou. »

À lire >> Pourquoi Pierre Larrouturou a-t-il été exclu de Nouvelle Donne ?

Deux mois après sa désignation comme chef de file du parti pour les échéances électorales de 2017, Pierre Larrouturou était exclu par un vote du bureau national, qui lui reprochait « des manquements graves à la charte » du parti. Cette décision avait été prise en réaction à un courrier d’un expert-comptable qui soulevait des soupçons de malversations dans les comptes de campagnes des européennes de 2014. Une enquête est en cours à la brigade financière, à la suite d’une plainte du bureau national.

Le cofondateur du parti s’en est longuement expliqué, depuis début octobre, dans « droit de réponse »adressé à tous les adhérents, qui a donné lieu à d’intenses explications de texte avec les membres du bureau national. Il admet des problèmes de gestion, mais rejette catégoriquement toute illégalité des comptes de campagnes.

Vers une candidature à la primaire socialiste ?

Le parti se trouve désormais dans une situation complexe, car le bureau national qui avait voté l’éviction de Pierre Larrouturou a été maintenu lors de la consultation par une courte majorité de 50,56 % des votes (20 voix d’avance). « Nous n’avions pas appelé les adhérents à un vote-sanction contre l’actuel bureau, assure Pierre Larrouturou. Nous souhaitions dépasser tout cela et ce résultat nous va très bien ».

Une nouvelle consultation des adhérents est prévue dans les prochains jours pour décider de la stratégie du parti pour la présidentielle et les législatives. « Le calendrier suit son cours et Pierre Larrouturou pourra présenter son scénario », indique Jean-Baptiste Coutelis.

Pierre Larrouturou est partisan d’une candidature de Nouvelle donne dans le cadre des primaires « citoyennes » organisées par le Parti socialiste. Certain membres de Nouvelle donne craignent que cela n’entraîne le parti dans le giron du PS. D’autres défendent, en revanche, l’idée d’un soutien à Jean-Luc Mélenchon. Le bureau national décidera mardi 25 octobre des modalités du vote des adhérents.

Politique
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…

Comment l’extrême droite veut remporter la bataille idéologique grâce aux think tanks
Réseaux 30 mai 2024 abonné·es

Comment l’extrême droite veut remporter la bataille idéologique grâce aux think tanks

Depuis sa création en 1981, l’Atlas Network cherche à imposer des idées politiques conservatrices et économiques libertariennes. Un réseau auquel la France est aujourd’hui loin d’être imperméable.
Par Tristan Dereuddre
Drapeau palestinien à l’Assemblée : les sanctions à géométrie variable de Yaël Braun-Pivet
Parlement 29 mai 2024 abonné·es

Drapeau palestinien à l’Assemblée : les sanctions à géométrie variable de Yaël Braun-Pivet

Après avoir brandi un drapeau palestinien dans l’Hémicycle, le député LFI Sébastien Delogu a été suspendu pour 15 jours, la peine maximale pour un député. La présidente de l’Assemblée est coutumière de ce type de traitement partial, dénoncé par l’ensemble de la gauche.
Par Tristan Dereuddre
« Dans cette campagne, nous assumons de parler d’Europe »
Élections européennes 29 mai 2024 abonné·es

« Dans cette campagne, nous assumons de parler d’Europe »

Aurore Lalucq, eurodéputée en 4e position sur la liste PS-Place publique conduite par Raphaël Glucksmann, défend la pertinence de l’échelon européen face à la Russie et à la Chine. Et met en avant des propositions qui pourraient convaincre les classes populaires.
Par Lucas Sarafian
Macron et l’extrême droite : histoire d’un naufrage
Analyse 29 mai 2024 abonné·es

Macron et l’extrême droite : histoire d’un naufrage

En un septennat, le chef de l’État et ses soutiens n’ont cessé de trahir le pacte républicain sur lequel Emmanuel Macron s’était engagé en 2017. Tout en installant un face-à-face permanent et dangereux avec Marine Le Pen et le Rassemblement national.
Par Lucas Sarafian