Donald Trump ou l'uberisation de la politique

En menant une campagne victorieuse sans passer par les corps intermédiaires traditionnels, Trump a-t-il ouvert une nouvelle voie politique ?

C’est une révolution passée presque inaperçue : jeudi dernier, pour la première fois dans l’histoire d’une grande démocratie moderne, un candidat sans parti politique est entré à la Maison Blanche. Donald Trump ne l’a pas caché. Durant toute sa campagne, il n’a même eu de cesse de vouer aux gémonies le Grand Old Party dont il a pourtant remporté la primaire en juillet dernier – si bien que nul ne sait aujourd’hui selon quel programme et avec quels alliés il s’apprête à gouverner le pays… Jouer à…

Il reste 91% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.