Haro sur les services publics !

Le secteur public de la santé est particulièrement visé.

En annonçant la suppression de 500 000 emplois, soit 10 % des effectifs, dans la fonction publique sur cinq ans, François Fillon veut appliquer une politique d’une brutalité digne des années Thatcher au Royaume-Uni. Avec deux objectifs. En premier lieu, réduire les dépenses publiques pour financer des baisses d’impôts à hauteur de 40 milliards d’euros pour les entreprises, et de 10 milliards en faveur des Français les plus riches, notamment par la suppression hautement symbolique de l’ISF. François Fillon…

Il reste 85% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents