La Forêt de Quinconces

Le texte de ce film très singulier de Grégoire Leprince-Ringuet sort aujourd’hui aux éditions de l’Arche.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


En juin dernier sortait sur les écrans un premier film très singulier dans sa forme : La Forêt de Quinconces, réalisé par Grégoire Leprince-Ringuet. Film aux dialogues versifiés, dus au cinéaste, il alliait le charme de la musicalité à un romantisme fantastique jamais désuet. Heureuse initiative : le texte sort aujourd’hui aux éditions de l’Arche. Une nouvelle occasion de goûter cette langue élégante et pleine de vivacité.

La Forêt de Quinconces, Grégoire Leprince-Ringuet, L’Arche, 74 p., 11 euros.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents