Dossier : Une social-démocratie à l'agonie

Philippe Marlière : « Il s’agit de se reconnecter avec l’électorat populaire »

Le politiste Philippe Marlière analyse les raisons de la crise de la social-démocratie et s’interroge sur sa survie.

Philippe Marlière pointe depuis plusieurs années les compromissions de la social-démocratie européenne avec le néolibéralisme, synonyme d’accroissement des inégalités, et ses difficultés à rompre avec les politiques d’austérité. Selon lui, pour mettre fin à ce cycle désastreux qui dure depuis plus de dix ans, les sociaux-démocrates doivent renouer avec les aspirations de l’électorat populaire. Quelles sont les principales causes de la crise de la social-démocratie ? Philippe Marlière : Je crois que nous…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents