Yannick Jadot : une « nouvelle page » pour l’écologie

Désigné lundi comme candidat d’EELV à la présidentielle, Yannick Jadot entend rassembler autour d’un projet positif.

Une bise à Cécile Duflot, et Yannick Jadot monte s’installer derrière le petit pupitre. Derrière lui, l’état-major du parti, rassemblé comme un seul homme, applaudit à tout rompre son nouveau candidat pour la présidentielle. Devant lui, une masse compacte de caméras, de micros et de journalistes transpirant sous les projecteurs. En ce soir de résultat de la primaire EELV, l’heure est au rassemblement au QG parisien du parti, dans le Xe arrondissement. Oublié (ou presque) le premier tour de toutes les surprises. Lorsque, dix-neuf jours plus tôt, l’ex-ministre de François Hollande, Cécile Duflot, s’est vue, contre toute attente, sèchement éliminée au profit d’une eurodéputée quasi inconnue du grand public, Michèle Rivasi.

Lundi soir, rue Chaudron, tout le monde est là pour prendre la pose. À la tribune, Michèle Rivasi, bonne perdante, apporte « tout son soutien à Yannick Jadot ». Karima Delli, défaite au premier tour, prend la parole de manière imprévue pour se rabibocher avec son « amie Michèle », qu’elle a lâchée au second tour pour soutenir le vainqueur. Quant à la très attendue Cécile Duflot, elle s’est finalement décidée à faire une apparition brève et silencieuse. Un peu mal à l’aise, c’est sûr, mais elle est là quand même. Comme si la désignation attendue de Yannick Jadot (élu confortablement avec 54,2 % des suffrages, contre 40,7 % pour Michèle Rivasi (1), avec un taux de participation à 81 %), avait rétabli un peu de sérénité dans ce parti miné par les divisions internes et les guerres picrocholines…

Il reste 71% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.