Autriche : L’échec de l’extrême droite

Le candidat du FPÖ, Norbert Hofer, a perdu l’élection présidentielle face à Alexander Van der Bellen.

Politis  • 7 décembre 2016
Partager :
Autriche : L’échec de l’extrême droite
© Photo : DANIEL REINHARDT / DPA / AFP

Le candidat du parti d’extrême droite autrichienne (FPÖ), Norbert Hofer, a perdu l’élection présidentielle face à Alexander Van der Bellen qui a remporté 53,6 % des suffrages. Si la fonction présidentielle en Autriche est dotée de peu de pouvoirs, cette victoire est hautement symbolique dans ce pays au trouble passé nazi. Le nouveau Président, économiste et ancien dirigeant des Verts, se présentait comme indépendant, avec des positions centristes. Après l’annulation du scrutin très serré de mai dernier – remporté avec seulement 31 000 voix d’avance par Van der Bellen –, c’est une défaite sévère pour le FPÖ, lequel comptait poursuivre son implantation en lissant son image. Pourtant, son candidat continuait à entretenir une étroite relation avec une corporation étudiante nationaliste et pangermanique, pour qui la « nation autrichienne » serait « une fiction », implantée en 1945 « dans les cerveaux des Autrichiens ». Les démocrates peuvent souffler !

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don