Fil de fer et fil de l’eau

Esquif réunit dix-huit musiciens et trois artistes de cirque pour un spectacle hybride sur les déséquilibres du présent.

Présentes dans les médias depuis de nombreux mois, les frêles embarcations venues de la Méditerranée accostent enfin sur les scènes françaises. Dans La neuvième nuit, nous passerons la frontière, par exemple, Marcel Bozonnet imagine avec l’anthropologue Michel Agier une forme mêlant krump [^1], recherche scientifique, musicale et sonore, et témoignages filmés pour interroger les peurs provoquées par le réfugié. Pour renverser les points de vue et faire de ce dernier non plus un marginal mais une figure…

Il reste 88% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.