Gérard Filoche demande ses papiers à la BAP

Le vibrionnant socialiste envoie un huissier pour obtenir les statuts, règlements, listes de dirigeants et principes de l’organisation sous l’égide de laquelle le PS organise sa primaire.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


À quelques heures de la clôture des candidatures à la primaire de la Belle alliance populaire (BAP), jeudi 15 décembre, le socialiste Gérard Filoche maintient le suspense sur sa candidature. Dans un communiqué, son équipe de campagne a fait savoir en milieu de journée qu’elle remettrait « vers 17h les parrainages d'élus du PS permettant de qualifier » son candidat.

Mais ce dernier a également annoncé sur Twitter qu’il remettra en plus à la Haute autorité en charge de cette primaire 281 pages imprimées recensant les 13 500 militants qui le soutiennent, avec cette précision : « Y'en a pas un autre qui peut le faire. » Ces parrainages n'étant pas reconnus par les organisateurs, pourquoi les produire ? Sans doute pour compenser dans une bataille d'opinion un déficit de parrainages parmi les membres du conseil national du PS, ses parlementaires, conseillers régionaux et départementaux et maires de grandes villes.

Le candidat agit en tout cas comme si ses parrainages pouvait être rejetés. En début d'après-midi, il devait faire porter, par voie d'huissier, au 10, rue de Solférino, une adresse de Maître Dominique Tricaud, son avocat, au président de la Haute autorité et à Jean-Christophe Cambadélis. Dans ce courrier, qui présage une possible contestation en justice de son client, l’avocat de Gérard Filoche demande que soient produits les statuts de la BAP (Belle Alliance Populaire), les règlements, accords, liste de ses dirigeants, principes d'adhésion, etc. (Voir l'intégralité de ce courrier ci-dessous). Son équipe de campagne justifie ainsi le recours à cette procédure :

Nous avions officiellement demandé à la Haute autorité et à Jean-Christophe Cambadélis de nous informer sur l'existence de la BAP. Notre avocat à fait de même hier, il n'a pas eu de réponse et n'a pas été contacté.

Dans un écho, le Canard enchaîné (14 décembre) affirme que la direction du PS, qui a déjà exclu trois candidats pour non-appartenance à la BAP, « espère éviter à tout prix » que Gérard Filoche puisse concourir – il y aurait alors huit candidats. L’un de ses membres aurait déclaré : « Filoche dans un débat, on est assurés de perdre au moins un million d’électeurs. » L’ancien inspecteur du travail n’était pourtant ni à Matignon, ni au gouvernement, ni même député, que l’on sache.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents