Les mille images de la guerre en Syrie

L’abondance d’images mises en ligne, en particulier avec la chute d’Alep, fait du conflit syrien l’un des plus documentés. Mais certains crient pourtant à la manipulation, parfois à raison.

Que s’est-il passé à Alep ? Peut-on faire confiance aux très nombreux habitants, militants, rebelles ou pro-gouvernementaux, qui inondent les réseaux sociaux de photos et de vidéos, souvent tournées avec de simples téléphones portables ? Comment faire le tri parmi cette multitude d’images ? Quel statut ont-elles ? Quelle fiabilité ? Toutes les guerres sont l’objet de propagande, de chaque côté des belligérants. Mais la particularité de la guerre en Syrie est sans doute, et paradoxalement, cette abondance d’images, alors que photographes et reporters y sont très peu présents. Une guerre bien réelle sur le terrain, avec son lot d’horreurs et de massacres, qui se double d’un versant médiatique redoutable. Chaque jour, photos, vidéos et témoignages enregistrés sont mis en ligne, principalement sur les réseaux sociaux, sans qu’il soit toujours aisé de vérifier leur authenticité, l’origine des documents, leurs auteurs, etc.

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents