Palestine : Le président du collectif BDS 57 en procès

L’animateur de BDS Moselle doit comparaître le 24 janvier à Metz. Le plaignant est une société pharmaceutique israélienne.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Richard Srogosz, président de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS57) va comparaître le 24 janvier à Metz. A la suite de la campagne de son collectif auprès de pharmaciens français pour les inciter à remplacer les génériques de la marque TEVA par d’autres génériques, la société pharmaceutique israélienne le poursuit « pour discrimination ».

Rappelant dans un communiqué de presse l’arrière-plan du procès, à savoir « la colonisation israélienne des territoires palestiniens, les déplacements forcés de populations, la destruction de leurs moyens d’existence et le blocus de villes entières », le collectif a initié une campagne de soutien. Une pétition a été déposée en ligne et un rassemblement se tiendra également devant le tribunal à 12h30, avant l’audience.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents