Palestine : Le président du collectif BDS 57 en procès

L’animateur de BDS Moselle doit comparaître le 24 janvier à Metz. Le plaignant est une société pharmaceutique israélienne.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Richard Srogosz, président de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS57) va comparaître le 24 janvier à Metz. A la suite de la campagne de son collectif auprès de pharmaciens français pour les inciter à remplacer les génériques de la marque TEVA par d’autres génériques, la société pharmaceutique israélienne le poursuit « pour discrimination ».

Rappelant dans un communiqué de presse l’arrière-plan du procès, à savoir « la colonisation israélienne des territoires palestiniens, les déplacements forcés de populations, la destruction de leurs moyens d’existence et le blocus de villes entières », le collectif a initié une campagne de soutien. Une pétition a été déposée en ligne et un rassemblement se tiendra également devant le tribunal à 12h30, avant l’audience.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.