Les créationnistes américains toujours puissants

Aux États-Unis, la doctrine biblique est tenue pour supérieure à la science par une partie importante de la population et du personnel politique. Pour illustrer ce phénomène, visite guidée du musée de la Création, dans le Kentucky.

Comme le président Trump, le 115e Congrès des États-Unis – qui siège depuis la mi-janvier 2016 – est le plus antiscience et le plus réactionnaire depuis au moins quatre-vingt-dix ans. Le jugement émane de nombreux médias américains, de la plupart des grandes associations écologistes ou naturalistes, et des scientifiques, depuis qu’ils ont découvert le surprenant rapport aux sciences des élus, qu’ils soient républicains ou, pour certains, démocrates : un rapport rétrograde ou marqué par des croyances…

Il reste 92% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents