Les robots et les revenus

Pour inventer une économie du bien commun, le travail ne va pas manquer !

Combien d’emplois la révolution numérique pourrait-elle supprimer ? Une avalanche d’études déferle depuis quelques années pour répondre à cette question, avec des résultats allant de 8 % à 47 % selon les auteurs. Benoît Hamon s’appuie sur ces travaux pour annoncer la « raréfaction du travail » qui justifierait le revenu d’existence. Pourtant, aucune de ces études ne peut prétendre répondre à la question posée. Toutes procèdent de la même façon : classer les métiers selon le degré de facilité…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents