M. Macron, ni de gauche ni de gauche

Pour le dire autrement : M. Macron est de droite. Et cela explique les ovations des médias dominants.

Depuis qu’il s’est porté candidat à l’élection présidentielle, il en va des discours que prononce publiquement Emmanuel Macron comme des pentes – notoirement inclinées – du K2, deuxième plus haut sommet du monde : s’y pencher peut assez vitement provoquer, pour qui n’est pas rompu(e) à de telles performances, de terribles vertiges. Car M. Macron, lorsqu’il pérore – dans des salles où se pressent dit-on des foules nombreuses, dont la psychologie devrait assurément être interrogée d’un peu près [1] –, parle…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents