Sahara occidental : « Le Maroc est une puissance occupante »

Le Royaume refuse à Claude Mangin-Asfari, une Française mariée à un militant sahraoui emprisonné, de rendre visite à son mari, dont le procès en appel est en cours à Rabat-Salé.

Olivier Doubre  • 22 février 2017 abonné·es
Sahara occidental : « Le Maroc est une puissance occupante »
© Photo : Ryad Kramdi/AFP

Professeure d’histoire-géographie en région parisienne, Claude Mangin-Asfari est mariée depuis 2003 à Ennaâma Asfari, l’un des leaders de la lutte pour l’indépendance et l’autodétermination du Sahara occidental (SO), occupé par le Maroc depuis 1975. Elle a été expulsée une première fois du Maroc le 19 octobre, puis une seconde le 6 février.

Comment s’est déroulé votre dernier – très court – séjour au Maroc ?

Claude Mangin-Asfari : Depuis six ans et demi, je me rends tous les quatre mois à Rabat-Salé, à la prison, pour voir Ennaâma. Mais, le 19 octobre, j’ai été refoulée et on m’a remis un document d’interdiction du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 7 minutes