Anticor saisit la HATVP sur le patrimoine d’Emmanuel Macron

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’association Anticor a annoncé avoir saisi ce lundi 13 mars la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) au sujet de la déclaration de patrimoine qu’Emmanuel Macron avait signée auprès de l’institution le 24 octobre 2014, à son entrée au gouvernement.

Cette procédure fait suite aux observations faites sur cette déclaration notamment par les Décodeurs du Monde dans un article du 17 février. Les journalistes du Monde notaient que l’actuel candidat à l’élection présidentielle avait touché, selon ses dires, « environ 3,3 millions d’euros de revenus, avant impôts, de 2009 à son entrée au gouvernement, à l’été 2014 », alors qu’à la date de la déclaration son patrimoine s’élevait à environ 1,2 million d’euros et son endettement à 1 million d’euros – soit un patrimoine net de seulement 200 000 euros. La différence entre les deux sommes est donc de 3,1 millions d’euros.

Où est passé cet argent ? Emmanuel Macron n’a certes pas d’obligation de déclarer auprès de la HATVP le montant de ses dépenses personnelles. Mais au vu des chiffres, celles-ci devraient être exceptionnellement élevées – sur cinq ans, de presque 1700 euros par jour…

Si les Décodeurs estimaient impossible de « tirer de conclusion en l’état », Anticor trouve pour sa part légitime de demander à la HATVP de « vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration de patrimoine de M. Macron ».


Haut de page

Voir aussi

Articles récents