Bedos, le rieur indigné

Dans son journal de campagne, l’humoriste se livre à son exercice favori : la revue de presse.

Pendant combien d’années Guy Bedos a-t-il pratiqué sur scène ce sport qui n’appartenait qu’à lui : le running politique ? Nous l’avons vu si souvent tourner en rond en commentant fiévreusement l’actualité, décochant ses flèches de gauche à droite, et parfois de gauche à gauche. Aujourd’hui, l’exercice est moins sportif, mais la « revue de presse » qu’il publie chez Fayard n’a rien perdu de sa causticité inquiète. On retrouve sa scansion vacharde, et on imagine sans peine ses yeux se plisser d’ironie quand…

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents