Calais : ni pain ni douche pour les migrants

La maire LR de Calais a pris un arrêté interdisant aux associations de distribuer de la nourriture.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Pas de pain, de thé ou de café pour les migrants ! La maire LR de Calais, Natacha Bouchart, a pris un arrêté interdisant aux associations de distribuer de la nourriture. Objectifs : dissuader les retours et faire en sorte « que le gouvernement réagisse et mette en œuvre ses engagements ». Mi-février, la mairie avait déjà empêché l’installation d’un conteneur équipé de douches au Secours catholique. Ce qui lui a valu une condamnation de la justice administrative.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.