Des Moscovites expliquent pourquoi ils ont osé manifester

À l’appel d’Alexeï Navalny, mais aussi contre la corruption, le manque de libertés et la vie chère, des Russes ont pris de risque de descendre dans la rue. Deux d’entre eux témoignent.

Claude-Marie Vadrot  • 29 mars 2017 abonné·es
Des Moscovites expliquent pourquoi ils ont osé manifester
© photo : Alexander UTKIN / AFP

Boris Natikov, 54 ans, professeur de sciences dans une école de Yougozapad, dans le sud de Moscou est, il y a quelques jours, pour la première fois depuis 2012, redescendu dans la rue pour manifester et protester contre la corruption qui règne au sommet de son pays. Mais aussi pour condamner celle qui affecte les démarches les plus banales de son existence : « Pour être admis dans un hôpital,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 4 minutes