Éminences tristes

Ce n’est qu’au jour où Fillon s’en est pris aux juges, et non plus seulement aux immigrés, qu’il a basculé dans le « populisme », selon MM. Rosanvallon et Winock.

Jeudi dernier, juste après que l’inquiétant M. Fillon (IM. F) venait (encore) de crier qu’il était, dans les affaires qu’on sait, l’innocente victime d’un odieux acharnement judiciaire und policier mais qu’il « ne céderait pas, ne se rendrait pas » et « ne se retirerait pas » de la course à l’Élysée : Pierre Rosanvallon (rires) a déclaré, dans une interview au Monde, que ces « propos » marquaient « un tournant populiste dans l’élection présidentielle ».

Quarante-huit heures plus tard, Michel Winock, historien, ajoutait dans le même journal, après avoir comme tout le monde ouï l’annonce (faite d’abord par l’hebdomadaire d’extrême droite Valeurs actuelles) que les supporteurs de l’IM. F manifesteraient à Paris, le dimanche 5 mars, « contre le coup d’État des juges » : « En appelant [à ce] rassemblement, François Fillon franchit la barrière qui le sépare du populisme. »

Sur ce mot – « populisme » – et sur ses différents usages dans le discours dominant, il y aurait évidemment beaucoup à dire [1]. Mais, pour cette fois, prenons-le tel qu’il est, dans l’acception que lui donnent ici MM. Rosanvallon et Winock, pour qui, manifestement, il est, non moins que pour les journalistes du Monde qui recueillent leurs avis, synonyme de radicalisation droitière.

Il reste 62% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.