Pernaut, les migrants et le CSA

Le CSA a condamné mollement des propos de Jean-Pierre Pernaut opposant migrants et SDF.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


« Plus de place pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France », avait déclaré Jean-Pierre Pernaut dans son JT du 10 novembre dernier, à la suite d’un reportage sur les SDF.

Saisi, le CSA a simplement « regretté la formulation choisie par le journaliste », celle-ci étant « de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques » par rapport aux SDF. Selon les Sages, les propos tenus par Jean-Pierre Pernaut « pouvaient encourager un comportement discriminatoire ». Pas plus. Et le CSA s’étonne qu’on se demande à quoi il sert !


Haut de page

Voir aussi

Articles récents