Dossier : Syrie : Six ans pour détruire un pays

Souria Houria : pédagogie et solidarité

L’association créée par des Syriens de Paris, qui conserve des liens étroits avec la société civile syrienne, organise chaque mois un débat public.

Parmi les sources très sérieuses avec lesquelles on peut travailler depuis Paris, il y a l’association Souria Houria (Syrie liberté) [1]. Née en mai 2011, trois mois après le déclenchement de la révolution, elle a été lancée par des Syriens de Paris, en contact permanent avec le pays. Le but était de casser un mur de silence, mais aussi de transmettre des informations fiables. La réalisatrice Hala Abdallah et Farouk Mardam-Bey, qui fut l’une des grandes plumes de la Revue d’études palestiniennes et qui est…

Il reste 90% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Téléphone portable à l'école : une belle diversion

Un prof sur le front par

Blog

 lire   partager

Articles récents