Indépendantiste mais pas trop

T’entends bien, Élie Domota ? L’indépendantisme ? Oui ! Mais sous tutelle françousque.

Je ne sais pas ce que tu as fait de ce long et difficultueux dimanche de Pâques ; moi, puisque tu me poses si gentiment la question, j’ai regardé en léger différé le discours que prononçait Jean-Luc Mélenchon (JLM) devant des dizaines de milliers de Toulousain(e)s. (Des gens étranges, par parenthèse, qui n’arrêtaient pas d’agiter des drapeaux français pis que dans un meeting de François Fillon – et qui, à la fin, se sont tou(te)s mis à psalmodier un truc bizarre à base d’« enfants de la patrie » dont « le…

Il reste 83% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.