Cyril Hanouna, une chaîne de responsabilités

La polémique autour de l’émission « Touche pas à mon poste », sur C8, et de son canular homophobe ne cesse d’enfler. Non sans une certaine hypocrisie à tous les étages.

Jean-Claude Renard  • 31 mai 2017 abonné·es
Cyril Hanouna, une chaîne de responsabilités
© photo : JOEL SAGET/AFP

C’est une histoire de feinte, de faux-semblant et de fourberie générale, de l’animateur à la chaîne et des sponsors au CSA, qui débute comme ça : un canular, le 18 mai, sur C8, dans l’émission « Touche pas à mon poste » (« TPMP »). Après avoir émis une annonce sur le site de rencontres VivaStreet, Cyril Hanouna prend au téléphone quelques hommes et une femme (qui ignorent alors que la séquence est télévisée, donnant leur nom, parfois leur profession – sans que leur voix ne soit modifiée). Se présentant comme « Jean-José », bisexuel qui aime qu’on « l’insulte », Hanouna prend une voix efféminée caricaturale et tient des propos sexuels très crus avant d’avouer à

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 7 minutes