Du carburant pour l’extrême droite

Le Monde s’est modérément offusqué des saillies islamophobes où s’embourbaient ministres et « philosophes ».

L e Monde a fait, le 29 avril, le constat que « la ligne droitière de la campagne de M. Fillon », François, candidat malheureux de la droite dite « républicaine » dans ce que les journaux comme il faut appellent « la course à la magistrature suprême », avait, je cite, « contribué à radicaliser » ses « sympathisants, en focalisant le débat sur des thèmes chers au FN, comme l’immigration, la sécurité », ou « l’identité ». D’après notre « quotidien de référence » – ne ris pas, je te prie –, M. Fillon, en…

Il reste 84% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents