Ordonnances : Un enjeu social et démocratique

Le recours aux ordonnances s’inscrit dans un projet institutionnel qui, s’il était mis en œuvre, étoufferait le Parlement.

La première tâche de l’Assemblée nationale élue en juin sera d’autoriser, ou non, le gouvernement d’Emmanuel Macron à légiférer par ordonnances, notamment pour « simplifier le droit du travail et décentraliser la négociation ». Il n’est donc pas surprenant que cette autorisation soit d’ores et déjà un des principaux enjeux des législatives, les candidats étant invités à faire connaître à l’avance leur sentiment face à cette prétention de l’exécutif à s’affranchir du Parlement. En effet, bien que cette…

Il reste 89% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents