1971–2017, ci-gît le PS

C’est historique. Le Parti socialiste est en passe de disparaître de l’Assemblée nationale, passant de 284 à une vingtaine de députés, dont une majorité de « Macron-compatibles ».

La boucle est bouclée. Entre le 11 et le 13 juin 1971, le Parti socialiste se refondait au congrès d’Épinay, enterrant la SFIO vieillissante sur une nouvelle union des courants de la gauche. Quarante-six ans plus tard, le parti de la rose au poing est noyé sous la vague macronienne. De par sa faute. Et il pourrait bien cette fois ne pas se relever de la crise qui le minait depuis plusieurs années. Une partie de lui-même s’est encanaillée dans les bras d’un libéralisme élitiste quand une autre partie restait attachée à un socialisme traditionnel. Le tiraillement est devenu déchirure. Mais si la débâcle était prévisible, personne ne s’attendait à un tel reflux. Le PS éclaté ne réunira qu’une poignée de députés : de 15 à 25 sièges, selon les estimations – regroupant EELV, PRG et autres divers gauche – un score jamais atteint. Le « dégagisme » a fait ses premières victimes : Jean-Christophe Cambadélis, Élisabeth Guigou, Christophe Borgel, Erwann Binet, Malek Boutih, Michel Destot… balayés. Les bastions historiques tombent un à un. En Bretagne, « terre de missions » mitterrandienne, le raz-de-marée macroniste a eu raison de la gauche socialiste. Mais c’est dans les Bouches-du-Rhône et dans le Nord que la défaite est la plus cuisante. Les puissantes fédérations des « bouches du Nord », dont l’alliance avait permis la refondation d’Épinay, et qui ont longtemps pesé jusqu’à 40 % des mandats dans les congrès, sont perdues. On n’y trouve plus un socialiste au second tour. Sur les terres ouvrières du Nord-Pas-de-Calais, le PS a perdu ses 18 sièges. Même le fief de Pierre Mauroy, dans la 1re circonscription, est livré à l’affrontement entre La République en marche (LREM) et la France insoumise (FI). Comme si le PS n’existait plus, politiquement, idéologiquement. Privé d’espace.

Il reste 73% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents