L’insoumission qui ne vient pas

Dans le fond de ton cœur, Jean-Luc, tu l’aimes bien, la Ve, pas vrai ?

Eh ! Jean-Luc. À nous tu peux bien le dire, maintenant. Tu viens de passer un an à fustiger la Ve République, à jurer que, si « les gens » t’élisaient chef de l’État françousque, ton premier soin, dès la deuxième ou troisième année de ton quinquennat – hâtons-nous sans trop de hâte –, serait d’organiser une « constituante » pour en finir avec l’ancien monde, allez zou, du balai, qu’ils dégagent tous, qu’ils se vayan todos – moi je vais rester encore un peu. Mais, dans le fond de ton cœur, tu l’aimes bien, la Ve, pas vrai ? Avec ses happenings électoraux.

Il reste 82% de l'article à lire.

   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents